Tags

Related Posts

Share This

Benchmark Eco-Conception WEB entre Joomla WordPress et Site Statique

Procédure des tests réalisés dans le cadre de notre étude des consommations énergétique d’un site web côté serveur.

Nous avons utilisé JMeter pour simuler des internautes parcourant un site web et relever la consommation énergétique à l’aide du boitier « Voltcraft Power Logger » (si vous souhaitez plus d’info sur JMeter en français).

Le site WEB en question est l’ancienne version du site http://eticweb.com réalisé à « l’identique » avec une template sur mesure personnalisée pour Joomla 1.5 et WordPress 3.
Si vous souhaitez jouer au jeu des 7 différences voici l’adresses de la version EticWeb sur Joomla 1.5 et celle de EticWeb sur WordPress 3.1

Les deux sites web sont testés sur le serveur web suivant : Apple mac mini sous MAc OS 10.6 server avec les services Apache 2.0 et Mysql 5.1.46 (Gold EPEAT)

Les caractéristiques de ce serveur en terme de consommation énergétique sont les suivantes :

  • Mac mini éteind : 0.04A
  • Mac mini durant allumage : 0.30A
  • Mac mini en inactivité (idle) : 0.15A

Ce que nous souhaitons mesurer est la durée et l’amplitude du pic de consommation électrique utilisé par le serveur durant le cycle des 3*50 visiteurs en opposition avec la consommation du serveur au repos.

Test 1 : Version juste sortie de la boîte

Scénario : Nous simulons un cycle de 50 utilisateurs à 3 reprises sans pause entre chaque itération, pour le site sous WordPress, puis nous attendons une demi-heure minimum avant de procéder à la même simulation avec Joomla, ceci sur des cms installés sans configuration ou extensions particulière (no add-on).

Analyse :

  • Le pic de consommation engendré par les requêtes utilisateurs du site sous WordPress dure plus longtemps que celui engendré pour le site utilisant Joomla.
  • La différence entre le pic de consommation énergétique du site statique est importante aussi bien sur la durée que sur l’amplitude.

Conclusion :

  • La consommation énergétique globale d’un site utilisant WordPress sera plus importante que le même site utilisant Joomla.

[intlink id= »474″ type= »post » target= »_blank »]Voir le résultat en image[/intlink]

———-

Test 2 : Activation du cache serveur

Scénario : nous installons une extension de cache pour WordPress et activons les options de cache pour Joomla puis nous relançons la procédure du Test 1.
ATTENTION : le cache sera généré lors de la première itération du script par Jmeter car nous voulons volontairement mesurer la consommation lors de la création du cache par les CMS Joomla et WordPress.

Précisons : le choix de l’extension de cache utilisée sur WordPress à été réalisé suite à la lecture du comparatif des extensions de cache pour WordPress réalisé par SEOMIX, la configuration du cache de joomla est réalisée sur la base des explications fournies par notre confrère alphadesign

Analyse :

  • Joomla a un pic d’amplitude plus importante et la durée est peu impactée.
  • WordPress améliore sa consommation bien qu’il doive générer le cache.

[intlink id= »474″ type= »post » target= »_blank »]Voir le résultat en image[/intlink]

———-

Test 3 : Réutilisation du cache serveur

Scénario : nous nous assurons que le cache est déjà généré pour les sites WordPress et Joomla puis nous relançons la procédure du Test 1.

Analyse :

  • Joomla ne semble pas tirer un quelconque bénéfice en terme de consommation énergétique de l’activation des options de cache.
  • WordPress montre une nette amélioration de sa courbe de consommation énergétique.

Conclusion :

  • La tendance est inversée et la consommation énergétique globale d’un site utilisant WordPress sera moins importante que le même site avec Joomla.

[intlink id= »474″ type= »post » target= »_blank »]Voir le résultat en image[/intlink]

———-

Nous n’avons pas poussé plus loin l’étude sur l’utilisation de Joomla 1.5. Car entre la sortie de cette article et le début de nos tests Joomla 1.6 est sortie en version finale.
Il ne nous à donc pas semblé opportun de chercher d’éventuels composants Joomla de gestion de cache plus évolués.